Birmanie: le bilan

5105219278_248f64628d5 Décembre – 21 Décembre 2010

Nombre de jours dans le pays: 15

$

carte birmaniePrincipales étapes

  • 1 jour à Yangon
  • 2 jours à Mandalay
  • 1 jour de croisière entre Mandalay et Bagan
  • 3 jours à Bagan
  • 1 jour de bus entre Bagan et Kalaw
  • 3 jours de trek de Kalaw au lac Inlé
  • 3 jours au lac Inlé
  • 1 jour à Yangon

Nombre de kilomètres parcourus: 3320 dont:

  • Vol AR Bangkok – Yangon: 1214 km
  • Bus de Yangon à Mandalay: 710 km
  • Croisière de Mandalay à Bagan: 197 km
  • Bus de Bagan à Kalaw: 262 km
  • Bus du lac Inlé à Yangon: 720 km

Décalage horaire:

  • Birmanie = Thaïlande -0h30
  • Birmanie = France (heure d’hiver) + 5h30

Transport:

En Birmanie, on conduit à droite comme en France mais avec des voitures dont le volant est à droite (comme en Angleterre)! Attention!!!

IMG_2997Les Birmans en ville se déplacent dans des grands tuk-tuks avec deux bancs à l’arrière mais ils sont tous entassés et ils sortent de tous les côtés!

La bonne chose à Yangon, c’est que les motos sont interdites donc c’est plus agréable pour marcher.

En ce qui concerne les transports que nous avons empruntés… Nous avons eu une croisière de luxe dans de gros fauteuils sur le pont, un bus tout confort, un bus ok mais un peu étroit et un bus de l’enfer minuscule et long où le chemin était tortueux… (cf notre article précédent). Nous sommes choqués de voir les jeunes Birmans jeter leurs déchets au milieu du bus, comme dans les autres pays visités, nous sommes incrédules. Mais, ils ne sont pas éduqués à la gestion des déchets et cela ne leur vient même pas à l’idée qu’une fois par terre, leur sachet de chips va devoir disparaitre… Dans les bus, nous avons aussi droit à de “magnifiques” karaokés diffusés hyper forts (chansons des stars américaines en birman) et des films birmans qui ont l’air burlesques…

Les tuk-tuks ou “blue taxis” à Mandalay sont bon marché et sympas pour rencontrer d’autres voyageurs. Nous sommes 5 à l’arrière.

IMG_2981C’est surtout sur le chapitre des transports que nous ressentons l’embargo et la grande pauvreté. Il est impossible aux Birmans de se payer un véhicule et même les chauffeurs de taxi doivent louer leur voiture ou tuk tuk. Il n’est pas rare de voir les habitants circuler en charrette tirée par des chevaux avec des roues en bois! Comme au Moyen-âge. De plus, l’essence est régulée par le gouvernement. Chaque habitant à droit à une certaine ration et les chauffeurs de taxi qui consomment plus que les autres doivent acheter leur essence au marché noir la nuit.

Aussi, nous nous sommes déplacés en “Trishaw » : astucieux rickshaw birman qui tel un side-car propose les 2 sièges passagers dos-à-dos, sur le coté.

Climat:

Nous avons un temps plutôt très bon en Birmanie. Néanmoins deux jours de pluie continue à Bagan, où le ciel est complètement couvert, nous empêchent d’apprécier la beauté des lieux.

A noter que dans la région du lac et de Kalaw, il fait plutôt frais et c’est agréable de quitter la chaleur pesante. En revanche, la nuit, nous ressortons nos habits d’hiver!

Nourriture:

Nous n’aimons pas la nourriture en Birmanie, à croire qu’il est impossible de bien manger en Birmanie! Ils mettent une quantité d’huile partout, cela nous dégoutte rapidement! Les seules choses que nous apprécions c’est leur manie de mettre des bouts de cacahouètes partout et leur salade de feuilles de thé. Sinon, comme nous avons été malades dès le début, nous avons cherché des restaurants plus occidentaux ou safe, beaucoup plus chers!

IMG_2982Comme dans presque tous les pays visités depuis le début de notre voyage, nous n’avons pas de dessert! Triste Mais souvent, dans les restaurants assez chers, une assiette de fruits nous est offerte à la fin avec quelques bananes, des oranges (toujours très décevantes) et de la papaye (que nous n’aimons toujours pas!).

A noter, nous avons toujours le traditionnel rouleau de PQ au milieu de la table en guise de serviette!

Ce qui est bien, c’est qu’en Birmanie, le petit déjeuner est compris dans la nuit d’hôtel!

IMG_2905Les Birmans, eux, mangent beaucoup de curry et de chapatis, comme en Inde. La cuisine de rue est très répandue. Le mobilier en plastique fait fureur Sourire ! A Yangon notamment, on voit une succession de cantines avec tables et tabourets en plastique.

Sinon, ils mâchent à longueur de journée des noix de bétel, enduis de chaux vive et le tout enroulé dans une feuille de bétel. Cela contribue à dégrader l’état de leur dentition et on retrouve leurs crachats rouges vifs un peu partout dans les rues.

Culture & traditions:

Dès notre atterrissage à l’aéroport de Yangon et tout au long du séjour, nous savourons ce sentiment de découverte incessante. Que de nouveautés et de traditions inconnues! C’est grisant d’aller piocher ces différences culturelles qui nous dépaysent incroyablement:

  • Les hommes portent la jupe! Le longyi, qui est une sorte de grande “couverture” nouée devant.
  • Les femmes aussi portent la jupe longue, mais le “drap” se noue sur le côté et elles se maquillent sur tout le visage avec du bois qui leur fait des grosses taches jaunes (le thanaka). On s’habitue et ça leur va très bien!
  • Le long des immeubles à Yangon, on voit pendre des fenêtres de chaque étage des fils avec des pinces au bout et parfois des messages, ou des sacs plastiques. On ne comprend pas trop si c’est pour le courrier ou les poubelles… En fait, ce sont les sonnettes!
  • IMG_2137Nous aimons regarder les enfants qui rentrent de l’école avec leur uniforme vert foncé.
  • L’écriture, comme en Thaïlande continue à nous émerveiller! Ici on ne voit pas la différence entre toutes leurs lettres, on dirait, une succession de “o”…
  • En addition du paragraphe sur les transports, un autre signe de pauvreté très visible est l’absence de téléphone. En guise de cabine téléphonique, on trouve des tables dans la rue avec un téléphone fixe au milieu et quelqu’un qui s’en occupe
  • Sinon, toujours dans le registre de la pauvreté, les immeubles et rues sont vraiment délabrés. Il faut mieux bien regarder où l’on marche car on risque de tomber dans les égouts…

Nicolas a aussi bien apprécié jouer au « cane balle » : sorte de volley-ball qui se joue avec un ballon en bambou et où il ne faut utiliser que les pieds et la tête

Sur le gouvernement… Nous n’avons pas vu de signe très visible sur cette “non” démocratie (à part la nouvelle “capitale” aberrante dont nous avons déjà parlé) . Certains Birmans ont essayé rapidement de nous dire qu’ils ne cautionnaient pas du tout, mais c’est trop risqué pour eux, donc nous n’engagions pas la discussion sur ce sujet. Le manque de liberté d’expression est intolérable, nous espérons que la situation va finir par s’améliorer et qu’un nouveau gouvernement va être en place.

Nous nous sommes comme tous les autres touristes questionnés sur de droit ou pas de nous rendre en Birmanie…

  • Contre:
    • Aung San Suu Kyi est contre, et nous devrions suivre son code de conduite
    • Une part de l’argent dépensé va au gouvernement
    • Nous ne devrions pas cautionner une dictature
  • Pour:
    • C’est magnifique
    • Les Birmans sont accueillants et sont heureux de nous voir et de pouvoir s’ouvrir sur l’extérieur grâce à nous!
    • Seulement 20% de notre budget va au gouvernement et une grosse part va à des personnes qui en ont besoin et qui s’en servent eux aussi pour aider d’autres habitants!

On a aimé:

Les paysages:

  • du coucher de soleil sur le pont d’Amarapura, tout simplement beau!

IMG_1942

  • de la multitude de temples à Bagan, incroyable

IMG_2278

  • du calme et de la magie du lac Inlé

IMG_2884

  • Les rencontres:
    • Avec Toto, notre guide lors du trek autour de Kalaw. Femme d’une grande gentillesse et très douce qui n’a pas une vie facile. Son mari, qui est musulman (elle est bouddhiste) n’est jamais là, il part et revient de temps en temps… Aucune idée de ce qu’il fait, il ne gagne pas d’argent, quand il rentre il n’aide à IMG_2674aucune tâche et frappe même les enfants. Son père et ses 4 frères (sur 5) sont morts à cause de l’alcool qui fait des ravages en Birmanie.
    • Avec tous les voyageurs que nous avons croisés: nos amis italiens Milesia et Walter, Daniel qui a fait le trek avec nous, la joyeuse bande de 4 : Katy, Nicolas, Julien et Thomas retrouvés à Kalaw, … Que de bons moments partagés à échanger nos impressions, nos blagues…
    • Avec tous les Birmans qui nous ont parlé dans ces deux semaines! Ils sont d’une gentillesse extrême et s’arrêtent souvent dans la rue pour savoir comment nous allons, s’ils peuvent nous aider… Le peuple Birman fait vraiment la richesse de ce pays: “How are you?” “Can I help you?” “Where are you from?”… Une fois, nous faisons néanmoins une rencontre qui nous interpelle car un homme à moto s’approche de nous alors que nous sommes dans le taxi vélo et nous parle… Il nous demande notamment ce que nous faisons comme métier… Quand il part, notre chauffeur nous avoue que cet homme est policier…
  • Les bons moments:
    • à pédaler au milieu des temples en extérieur sous le soleil à Bagan
    • à marcher et à faire un peu d’effort lors du trek au départ de Kalaw
    • à discuter avec nos amis italiens lors de nos longs repas ensemble par temps de pluie!

On a moins aimé:

  • les lits non propres car draps déjà utilisés à deux reprises dans deux hôtels différents à Yangon
  • les maladies gastriques
  • la pluie à Bagan, qui aura au moins eu le mérite de nous faire apprécier le soleil ensuite!

Budget:

budget Myanmar

Il est possible de dépenser beaucoup moins en supprimant la croisière de Mandalay à Bagan (35$/pers) et en ne mangeant pas dans les restaurants chers. Comme nous étions un peu malades, nous n’avons pas compté pour la nourriture et presque tous nos repas étaient souvent autour de 3€, alors qu’ils auraient pu être de 1€ dans la rue.

Nous estimons que seulement 21% de notre budget sur place a été dans la poche du gouvernement (13% de taxes sur alimentation et logement + visas et taxes de départ + accès aux zones touristiques). Ce qui représente 65€ chacun. Nous avons fait notre possible pour éviter les frais et avons réussi à éviter les péages à Mandalay, à Shwedagon, et au lac, où un seul de nous deux a payé! Sourire

En général, on peut tout payer dans la monnaie locale, mais les hôtels sont surtout payés en dollars! Attention, à bien se débarrasser de toute monnaie locale avant de quitter la pays, cet “argent” n’étant échangeable nulle part!

Attention aux arnaques lors des changement d’argent, que nous avons déjà décrites dans un précédent article.

La monnaie locale ce sont des billets qui sont dans un état lamentable: billets déchirés, scotchés, en lambeaux… Cela nous a bien surpris quand on voit le cirque qu’ils nous font pour qu’on paye avec des dollars neufs!!

Quelques chiffres:

1 euro = 1150 kyats
3 trajets en bus, dont 2 de nuit
10h de bus terrible entre Bagan et Kalaw
24h de bus karaoké
2000 moines qui déjeunent en même temps
1 croisière
9 lits différents (sans compter les bus de nuit!)
1620 photos
15 ercéfuryl
2 bières
1 location de vélo
50 km de marche
2 promenade en bateau sur le lac Inlé
Plus de 20 temples visités
2000 temples en 1 coup d’oeil
12 jours de soleil
1 bon burger
66 kilos
49 kilos
1 salade aux feuilles de thé
1 journée en tuktuk

Vocabulaire:

Bonjour: miNg’la ba

Merci: ‘tché’zou dè

Nos bons plans (pour les futurs voyageurs):

  • Yangon
    • Avant de valider une chambre, ouvrez le lit pour vérifier que les draps ont été changés! deux mauvaises expériences pour nous à Motherland Inn 2 et Ocean Pearl Inn –> S’abstenir!
  • Mandalay:
    • Le restaurant BBB: excellent burger pas cher du tout (2€)
  • Kalaw
    • Guide pour le trek: demander Toto à l’Eastern Paradise Motel
    • Restaurant “Sam’s Family”, soupe aux pumpkins exquise
  • Lac (Nyaugshwe)
    • restaurant le “Green Chili” absolument délicieux
    • poisson grillé le soir ou brochettes de poulet succulents près du marché
    • Guest House: Aquarius Inn, au top! Excellent petit dej, pancakes, tortillas, omelette en rotation!
Publicités
Cet article, publié dans Asie, Birmanie, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Birmanie: le bilan

  1. les gibs dit :

    j’en peux plus de regarder vos photos…
    c’est un vrai faux kohlanta réalité??!!
    quelle envie.. et dire qu’à l’instant ù je vous parle je suis à côté de « chez vous »..

    je vous embrasse très fort tous les deux
    cilou, qui a passé un bon noël en famille, nos 2 nénettes sont trop drôles!!

  2. Matthias dit :

    bravo
    vos photos sont magnifiques

  3. D&K dit :

    il y a un truc que je ne comprends pas depuis le début, comment vous faites pour recroiser tout le temps les mêmes gens? il y a un circuit typique? un site internet de rencontres entre gens qui font le tour du monde?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s